« Tous les habitants du quartier doivent pouvoir acheter ici »

Marché de l'Olive

Le marché de l’Olive, a donné l’impulsion à l’évolution du quartier Max Dormoy

A l’intérieur, peu de clients mais des commerçants aussi investis dans la qualité de leurs produits que dans la vie de leur quartier. Quatre rues qu’ils défendent pour leur atmosphère populaire et mélangée et dont ils observent le changement. C’est vrai qu’il détonne dans le paysage ce marché de l’Olive, avec sa façade de briquettes rouges, ses arches en fer forgé et sa grande verrière 19ème siècle d’architecture Baltard. Ce matin, et comme tous les jours, il se dresse fièrement parmi les petits immeubles et les cafés aux terrasses vides du quartier Max Dormoy-La Chapelle.

Au fond des fromages de chèvres et des comtés AOC, au milieu, des étales de fruits et légumes tenues par des asiatiques, à l’entrée des volailles du Gers, mais aussi des traiteurs méditerranéens, africains, marocains, portugais, les 26 exposants présents au marché couvert de la Chapelle ont tous misé sur la qualité et une vraie relation avec leurs producteurs, pour la plupart français. « Ici c’est vraiment du producteur au consommateur. Et c’est pour ça que les clients reviennent. » dit Bruno, l’unique fromager de la halle.

Tous fonctionnent de la même manière, la qualité et des prix abordables pour les clients. « Certaines personnes viennent depuis plus de 30 ans. On n’a aucun intérêt à augmenter les prix. Il faut que tous les habitants puissent acheter ici » ajoute Carole, patronne de la poissonnerie Delargillière à l’entrée. Une véritable ambiance de village où tout le monde se salue, se parle, se connaît.

« Il y a plus de bobos ! »

Depuis la rénovation du marché en 2010, à l’initiative de la mairie du 18ème, ils reconnaissent néanmoins que la clientèle a changé. « Depuis l’ouverture du 104, de la Halle Pajol et de l’éco-quartier, il y a plus de bobos ! » constate Alain Pinel, président de l’association des commerçants du marché couvert et volailler. Il est là depuis 43 ans Alain, le marché et son quartier, il connaît bien. Il a vu le quartier évoluer et en mieux. Situé en plein cœur du triangle de la drogue « La Chapelle-Stalingrad-Goutte d’or », aujourd’hui les clients du week-end sont majoritairement des familles aux revenus plus élevés qui ont investi ici il y a cinq ans environ. « Ils ont acheté en masse et les loyers ont augmenté. Mais ils sont aussi plus exigeants sur la qualité des produits et la traçabilité ce qui est bien pour nous, ça nous force à rester vigilants. D’ailleurs dans deux mois, on accueille deux nouveaux stands dont un traiteur végétarien ».

Mais la recrudescence des bobos n’a pas enrayé la petite délinquance et les bandes de jeunes ont remplacé les anciens toxicos, partis depuis vers la Porte de la Chapelle. Contre les vols et les violences, les commerçants se sont mobilisés le mois dernier au conseil de quartier pour demander une surveillance plus accrue du marché et de ses alentours. « Depuis six mois ça s’est empiré, on a demandé à ce que les patrouilles passent plus souvent » dit Antonina sur son étale portugaise. Deux fois par jour les équipes de sécurité de la ville viennent donc arpenter les allées, pour faire de la prévention.

« Le quartier sera encore mieux dans cinq ans. On est au cœur d’un projet important qu’il faut qu’on fasse découvrir. Tout est en train de changer ici et l’activité et l’image du marché y participent. » confie Bruno. Un projet à moyen terme auquel tous les commerçants du marché croient… même si deux rues plus loin, la place de Torcy où ils avaient déménagé pendant les travaux de la halle, a été immédiatement réinvestie par les sdf du coin après leur départ.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s